July 21, 2014

Cintiq13HD - Review [Français]

Certains d'entre vous le savent déjà, il y a deux semaines je me suis acheté la Wacom Cintiq 13HD. Donc après deux semaines d'utilisation voici mon petit bilan.



Je vais commencer par vous avouer qu'après l'avoir utilisé pendant 15 minutes maximum, je l'ai débranché, je l'ai remis dans sa boîte et j'ai appelé mon mari pour lui dire que je vais la retourner le soir même. Heureusement pour moi, mon mari n'est pas impulsif comme moi et il a réussi à me convaincre de la tester pendant une semaine au moins (merci également à Frantz). Et j'en suis super contente.
Pourquoi cette réaction alors ? J'en reparlerai plus loin. Commençons donc.

1. Le design, le poids, la portabilité

Le design est très épuré, il n'y a rien en trop, et rien qui manque non plus. Ils ont même prévu un port USB assez discret sur le côté droit. Lorsqu’elle n'est pas allumée on pourrait presque croire qu'il s'agit d'une Intous5M. D'ailleurs elle rentre parfaitement dans la housse que j’utilisais auparavant pour celle-ci. Elle est un peu plus lourde que la Intuos, mais elle reste facilement portable.


2. Les câbles

Ou plutôt « le méga - câble ». D'un côté il y a trois prises (HDMI, USB – à brancher dans le PC, et alimentation), et de l'autre un seul connecteur qui se branche dans la tablette. Petit point positif : l'alim est fournie avec une prise EU et une prise UK (ou US?), interchangeables.



3. Le socle

La Cintiq est fournie avec un socle qui permet d'avoir trois angles d'inclinaison différents. Par contre, il n'est pas du tout évident comment utiliser le socle. Il m'a fallu un peu de temps pour comprendre que le truc s'incruste carrément dans la tablette et qu'ensuite il ne faut plus l'enlever. Bon, c'est peut-être juste moi O.o


4. Le « Art Pen »

Première déception : le Art Pen est fourni avec 10 mines standard. Les noires en plastique qui vont rayer irrémédiablement votre chère tablette. Donc ma première réaction a été de remplacer la mine en plastique par une mine feutrée.
Sinon, comme pour la Intuos, vous pouvez customiser le stylet avec des cercles colorés. Le plus c'est qu'il vient avec une jolie (mais inutile) boîte. A mon avis, au lieu de ces gadgets ils auraient dû mettre des mines de bonne qualité.

Passons maintenant au stylet lui-même. Personnellement je ne l'aime pas. Il me semble trop léger et j'ai eu du mal à m'y faire. Donc j'utilise mon ancien stylet, fourni avec la Intuos. Ce qui m’amène à mon point suivant :


5. Installation, compatibilité

L’installation de la Cintiq n'a pas aimé mon ancienne installation d'Intuos. Donc j'ai tout désinstallé avant de pouvoir faire une installation propre. Très bonne surprise par la suite : le logiciel de gestion reconnaît les deux tablettes (Cintiq et Intuos), les deux stylets (Pen Grip et Art Pen) et permet de les utiliser en même temps. Donc pas de soucis à customiser et à utiliser mon ancien stylet avec ma nouvelle tablette.



6. Utilisation

6.1. Impression générale

La Cintiq est une vraie machine de guerre. Mais il faut être prêt à changer complètement ses habitudes pour s'en servir. Sur mon poste de travail j'ai deux écrans : un pro graphiste full hd et un 19'' qui me sert pour ouvrir une deuxième fenêtre Photoshop avec mes palettes de couleurs. Donc pendant que je dessine je fais un aller-retour permanent entre les deux écrans. Sauf qu'avec la Cintiq plus possible de faire cela. Déjà, pour accéder aux écrans, il faut poser le stylet et reprendre la souris. Ensuite, il est impossible de faire cette action à chaque fois quand on veut changer de couleur. Donc je me suis retrouvée avec deux fenêtres Photoshop sur un 13''. Moment de panique, suivi par longues minutes de déception. Suivis par l'épisode « je remballe tout, je la retourne ».

Après deux semaines de recherches je suis arrivé à un certain équilibre. J'ouvre mes deux fenêtres Photoshop sur la Cintiq, et j'ouvre également la fenêtre Navigateur (désolé, Photoshop en anglais … je ne connais pas l’équivalent français de la chose) sur mon écran principal. Comme ça, même si je suis en train de travailler sur les petits détails, j'ai tout le temps l'image complète sous mes yeux.


6.2. Les couleurs

Étant donné que j'avais déjà un écran orienté graphisme, je n'étais pas surprise par les couleurs affichées par la Cintiq. Je les trouve normales. Par contre, la luminosité est plus faible que sur mon écran. C'est peut-être dû au fait que le taux de contraste est fortement inférieur. Je ne sais pas. Mais en tout cas, je « valide » toujours mes couleurs par mon écran principal aussi.

6.3. Arrête le bla-bla et dis-nous si ça marche bien ou pas

OUI ! Il n'y a pas de latence, pas de décalage entre le stylet et la tablette. C'est presque comme si on dessinait sur papier. Il faut recalibrer le stylet de temps en temps, mais c'est tout (une opération de calibrage prend moins d'une minute). L'écran chauffe un peu dans les premières minutes, mais ensuite il reste à une température constante. Dès qu'on l'étend, il redevient froid. Donc je crois qu'il s'agit tout simplement d'une température de fonctionnent. Comme un écran normal.

6.4. Les boutons

Petite déception pour ceux qui sont habitués aux Touchstrips de la Intuos. Elles sont disparues de la Cintiq. On retrouve à la place 2 + 4 + 1 + 2 boutons. Plus la possibilité d'utiliser un menu radial qui s'affiche sur l'écran.
Je n'avais jamais réussi à utiliser les boutons de la Intuos. J'ai toujours utilisé les raccourcis clavier. Mais avec la Cintiq je m'en sors à merveille. J'utilise mon clavier seulement pour rentrer des valeurs numériques. Donc pour moi c'est un vrai plus.


7. Ergonomie

7.1. Position

J'utilise le socle avec l'inclinaison la plus petite. Et après deux semaines à raison de 3h d'utilisation par jour en moyenne, je commence à ressentir des douleurs au niveau du poignet droit. Donc je vais essayer de l'utiliser sans socle... à voir.

7.2. Attention aux yeux

Après 3h d'utilisation en continu, j'ai les yeux qui piquent. Oui, oui, je sais qu'il faut faire une pause toutes les heures. Mais il m'arrive souvent de rester scotchée à mon écran pendant deux-trois heures. Sans ressentir de gêne particulière. Alors qu'avec la Cintiq une pause toutes les heures s'impose vraiment. Finalement, je crois que c'est une bonne chose. Ça va m'obliger à prendre de bonnes habitudes.

8. Nettoyage, entretien

Je ne suis pas du tout maniaque de la propreté. Et heureusement pour moi, parce qu'après une journée d 'utilisation, les boutons de la Cintiq sont entourés d'empreintes. Qui ne s'en vont pas. Plus quelques empreintes occasionnelles sur l'écran. La Cintiq est fournie avec une petite (mais toute petite) chiffonnette, comme celle qu'on reçoit lorsqu'on achète des lunettes (un poil plus petite peut-être). Donc autant dire qu'elle peut se nettoyer comme tout écran de tablette classique.
Lorsque je ne l'utilise pas, elle fait son dodo de tablette dans la housse de l’ancienne Intuos. Vous pouvez très bien la laisser branchée sur votre bureau, si vous n'avez pas un chat qui aime lécher vos écrans et se coucher sur tout ce qui tient un peu chaud et qui coûte cher. Elle dispose d'un bouton pour l’éteindre si on veut la laisser branchée tout le temps au PC.

9. Est-ce que ça vaut son prix ?

C'est la question que je me suis posée pendant des mois avant mon achat. C'est vrai qu'elle est bien chère (petite astuce : Amazon et Pixmania font une réduction de presque 150 euros sur le prix officiel de Wacom). De plus, moi je ne dessine pas vraiment sur mon ordi. Tous mes dessins sont encrés à la main et juste corrigés et coloriés sur ordi. Néanmoins le fait d'utiliser la Cintiq à la place de l'Intuos me fait gagner énormément de temps. Je ne fais pas de meilleures choses, mais je les fais plus vite.
Le grand plus c'est le fait qu'on peut dessiner directement sur son écran. Donc on est dans une posture naturelle, avec des gestes qui sont tout à fait intuitifs. Il n'y a pas une courbe d'apprentissage, comme avec une tablette classique.

Donc est-ce que ça vaut son prix ? Oui, si vous dessinez régulièrement et que la partie numérique représente plus de 50 % de votre dessin.

10. Pour résumer :

Pros :

- le design (légère, facile à transporter, facile à ranger)
- le méga câble
- l'écran
- les boutons
- les logiciels et la prise en charge des anciens modèles
- le bouton on/off

Cons :

- le stylet
- les mines fournies avec le stylet
- pour le prix ils auraient pu fournir une housse de rangement et des mines de meilleure qualité
- le prix

No comments:

Post a Comment

Merci d'avoir pris le temps de laisser un commentaire.

Thanks for taking the time to comment.